Les fant mes de la prison Winter par MARIE VE JETT

Les Fant Mes De La Prison Winter Par Marie Ve Jett-PDF Download

  • Date:29 Jun 2020
  • Views:3
  • Downloads:0
  • Pages:19
  • Size:353.82 KB

Share Pdf : Les Fant Mes De La Prison Winter Par Marie Ve Jett

Download and Preview : Les Fant Mes De La Prison Winter Par Marie Ve Jett


Report CopyRight/DMCA Form For : Les Fant Mes De La Prison Winter Par Marie Ve Jett


Transcription:

Introduction, La prison Winter ouvre ses portes environ en 1867 et les ferme en 1990 Durant plus d un si cle. un grand nombre de personnes sont venues durant quelques mois ou quelques ann es Certains. ont caus plus de probl mes que d autres Certains qui ont m me pass leurs derniers jours Cette. pr sentation va vous faire d couvrir l histoire des pendus de la prison Winter et quelques suicides. qui y ont eu lieu Mais avant il y a un avant go t sur une autre visite de la ville de Sherbrooke. qui est reli e celle ci, Un enfant est retrouv dans une bo te en carton l h tel Magog. L immigration irlandaise a connu une forte croissance au milieu du XIXe si cle En Irlande une. grande famine est caus e par une maladie qui touche la pomme de terre leur principal aliment. Mais l immigration se poursuit autour de cette p riode car la forte concentration de population. am ne un manque d emploi dans les villes et un manque de terre en campagne pour nourrir la. population trop nombreuse 1 Une nouvelle immigrante irlandaise a travaill l H tel Magog Il. s agit du plus vieil h tel de Sherbrooke 2 Il se situe sur la rue Dufferin autrefois Commercial. Street 3 Le 6 juillet 1881 Jane Raney a mis un enfant au monde Toutefois l enfant fut retrouv. dans une bo te carton servant pour le bois dans le grenier de l h tel Apr s avoir t arr t e. Jane Raney a avou tre la m re de l enfant mais nia l avoir tu Elle a t envoy e en prison sur. les ordres du coroner pour subir un proc s Elle est accus e d homicide 4. La prison Winter, Entre 1865 et 1867 d bute les travaux sur la Jail Street maintenant rue Winter pour la. construction de la nouvelle prison de Sherbrooke Elle se situe au c ur du secteur judiciaire pr s. du Palais de justice des r sidences des juges et des maisons des avocats sur la rue Court La. Jacques Paul Couturier Wendy Johnson et R jean Ouellette Un pass compos Le Canada de 1850 nos jours. Moncton ditions d Acadie 2000 p 27, Jean Pierre Kesteman Histoire de Sherbrooke Tome 2 De l ge de la vapeur l re de l lectricit 1867. 1896 Sherbrooke GGC vol 2 2001 p 215,Sherbrooke Directory 1887 1888 p 88.
Le Pionnier de Sherbrooke 15 juillet 1881 p 2 col 7. prison est le plus vieux b timent de pierre de Sherbrooke Elle comprend 51 cellules simples ou. doubles 12 secteurs dont un r serv l isolement un parloir une chapelle une infirmerie et six. cellules au sous sol En plus de cela on y retrouve une cuisine une buanderie une section pour. les femmes une section pour les travailleurs quelques bureaux un poste de contr le et une cour. int rieure Il y a m me l hypoth se d un tunnel secret souterrain qui relierait la prison et le Palais. de Justice, l int rieur de la prison l ambiance y tait familiale Elle ne fut jamais surpeupl e et. l atmosph re tait plut t bonne Les d tenus taient regroup s selon leur ge leur d lit et ou leur. personnalit Les hommes taient six par secteurs en comparaison de 100 la prison de. Bordeaux Par contre dans les ann es 80 on commence juger la prison insalubre trop petite et. impropre la r habilitation D ailleurs cette prison ne s est jamais totalement modernis e Il y a. eu l installation de cam ras pour surveiller les prisonniers Par contre il n y a eu aucun. am nagement pour d placer les toilettes qui taient juste sous la douche Ainsi une personne. peut tre aux toilettes et se laver en m me temps De plus il y a tr s peu de luminosit. l int rieure de la b tisse cause des volets de fers pr sents aux fen tres La prison ferme donc ses. portes en 1990 Les ex cutions avaient lieu dans la cour int rieure o on y installait un chafaud 5. Aujourd hui il existe la Soci t de sauvegarde de la vieille prison de Sherbrooke qui veille. l entretien de l ancienne prison pour qu elle soit pr serv e de fa on ad quate. Les pendus de la prison Winter, La pendaison est le seul moyen qui a t utilis pour la peine de mort En 1869 les crimes qui. pouvaient mener cette sentence sont le meurtre le viol et la trahison En 1961 ce ne sont que. les meurtres pr m dit s le meurtre lors d un autre acte de violence ou le meurtre un gardien ou. d un policier Il faut attendre en 1976 pour que la peine de mort soit supprim e du Code criminel. mais elle peut tre appliqu e sur certaines infractions dans la Loi sur la d fense nationale. Finalement la peine capitale est compl tement retir e en 1998 Les derni res personnes avoir. t pendu sont Arthur Lucas et Robert Turpin le 10 d cembre 1962 Au total c est 710 personnes. Caroline T traul visite guid e crimes et ch timents p 1 2. dont 697 hommes et 13 femmes qui ont t pendus Cette peine a t abolie car il peut y avoir un. risque d une condamnation erron e l incertitude de l efficacit de la peine pour dissuader les. individus et les inqui tudes que ce soit l tat qui mette fin la vie d une personne 6. Pendaison de William Gray, La premi re pendaison qu il y a la prison Winter de Sherbrooke est r alis e le 10 d cembre. 1880 William Gray journalier a t pendu pour le meurtre de Thomas Mulligan 7 Il y a pr s. d un an selon le t moignage d Alexander Scott un ami de Gray il a remarqu l absence de. Mulligan au village Alors il d cide d aller lui rendre visite chez lui pr s de Scotsdown le jour. de No l Seulement son arriv e il y a trouv une chose laquelle il ne s attendait pas une. cabane r duite en cendres En voulant sans doute comprendre ce qui venait de se passer il fouille. les lieux pour trouver ce qu il ne voulait pas trouver les restes d un corps humain qui est. horriblement brul Peu apr s William Gray a t soup onn mais le cheminement pour tre. parvenu cet homme est inconnu Cependant l enqu te a t fructueuse car la suite de son. arrestation il fit des d clarations contradictoires qui permirent de d couvrir qu il connaissait la. mort de la victime et ce avant m me qu Alexander Scott l ait d couvert De plus pour ne pas. aider sa cause dans sa maison il a t d couvert des effets personnels et des meubles appartenant. Thomas Mulligan pour une valeur totale de 34 Sur ce point ci l accus ne r ussit pas l non. plus expliquer de fa on claire pourquoi tous ces objets ayant appartenu Mulligan se. retrouvaient dans sa demeure De plus un nomm F H White d clare avoir eu des aveux de la. part de Gray sur le meurtre de Mulligan lorsqu ils taient ensemble Selon White le 20 d cembre. 1879 Gray serait all boire chez la victime mais ils se seraient querell s et Gray a pris sa hache et. lorsqu il lui a donn un coup il se serait enfui devant l pouvante de son geste Le lendemain il. aurait t pris de remords et serait venu voir la port e de son geste Voyant que son coup a t. fatal il a voulu faire dispara tre les traces du crime en y mettant le feu car il a peur que la justice. le retrace L avocat de Gray Robert Short plaide qu il n y a aucune preuve l gale que le corps est. bien celui de la victime car le corps ne fournit aucune preuve Ainsi Gray ne peut donc pas tre. Minist re de la Justice La peine capitale au Canada 31 juillet 2009 Minist re de la Justice. http www justice gc ca fra nouv news fi fs 2003 doc 30896 html 18 mars 2010. Archives nationales du Canada Les condamn s es la peine de mort au Canada 1867 1976 un r pertoire des. dossiers individuels conserv s dans le fonds du minist re de la Justice. accus pour meurtre Le 6 octobre 1880 le jury rendit le verdict de coupable pour le meurtre de. Thomas Mulligan Le juge Doherty donne pour sentence la peine capitale Lorsqu il a appris sa. sentence William Gray a clat en sanglots Personne ne veut savoir le moment pr cis o il va. mourir 8 Jusqu au 10 d cembre 1880 Gray se d clare innocent disant que son seul crime est. celui d avoir vol des objets ayant appartenu Mulligan C tant fait l id e de la mort venu le. moment d avoir la corde au cou l accus est tr s calme Son corps est suspendu durant dix. longues minutes mais apr s six minutes le corps est inerte 9. Pendaison de William Wallace Blanchard, Le 12 d cembre 1890 William Wallace Blanchard est pendu pour le meurtre de Charles Andrew. Calkins Blanchard un Am ricain de 31 ans originaire de Reading au Massachusetts est un ami. intime de Calkins un r sidant de Rock Island Personne ne sait pourquoi leur amiti est rompue. si brutalement par une arme feu Mais c est lors d une orgie que le drame s est d roul Suite. ce geste Blanchard a subi un proc s le 14 octobre 1890 la suite des proc dures le juge Brooks. a mis la sentence de mort par la pendaison Le juge ne semble pas avoir prix en compte. l opinion du jury car il est favorable la cl mence 10 Lors de son s jour la prison il s est. converti la religion catholique Pourtant Blanchard a la r putation d tre un homme que la. religion ne peut atteindre Est ce l approche de la mort qui a ouvert son esprit la spiritualit La. religion semble tre ce qui l a pr par la mort qui approchait pas pas 11 M me que lors de sa. pendaison il tait m me heureux de mourir pour la faute qu il avait commise De la cellule. jusqu son dernier soupir il a gard son crucifix press dans sa main Finalement la religion a. t d un grand secourt pour lui au moment o il en avait besoin Sa mort est d clar e apr s 20. minutes Les m decins sur place ont critiqu le travail du bourreau Radcliffe car ils disent que 20. minutes c est trop long pour une pendaison Selon eux soit le n ud devait tre mal plac soit la. corde tait trop raide 12, Le Pionnier de Sherbrooke 15 octobre 1880 p 2 col 3.
Le Pionnier de Sherbrooke 10 d cembre 1880 p 2 col 6 Le Pionnier de Sherbrooke 17 d cembre 1880 p 2 col. 7 et Le Pionnier de Sherbrooke 17 d cembre 1880 p 3 col 1. La Tribune 20 f vrier 1931 p 8 col 4 5 et Archives nationales du Canada Les condamn s es la peine de mort. au Canada 1867 1976 un r pertoire des dossiers individuels conserv s dans le fonds du minist re de la Justice. Le progr s de l Est 12 d cembre 1890 p 2 col 6,Le progr s de l Est 12 d cembre 1890 p 2 col 6. Pendaison de R mi Lamontagne, La troisi me pendaison est celle de R mi Lamontagne pour le meurtre de Michel Napol on son. beau fr re Malgr leur lien familial il semblerait que ce n tait pas suffisant pour R mi et L da. Lamontagne Selon le t moignage de plusieurs enfants de la famille qui venaient quelques jours. chez eux en t ils disent les avoirs fr quemment retrouv s dans la m me chambre et que L da. leur trouvait des occupations pour qu ils sortent de la maison pendant que son mari Michel. Napol on travaille dehors sur la ferme G d on Brisson qui a aid R mi Lamontagne lorsqu il. s est cach et a par la suite divulgu la justice l emplacement de sa cachette a r v l la cour. ce que R mi lui a confi Il lui a dit qu il a bien tu Michel Napol on mais que l incendie ce. n est pas de lui qui l a allum Malgr l amour qu il porte pour sa s ur il lui a aussi r v l qu il. se cache en attendant de voir le verdict du proc s de sa s ur pour voir si elle est acquitt e. Seulement il y a un autre t moignage qui a une grande importance qui l incrimine davantage. Michel Napol on est mort le 16 ao t la suite des v nements qui on eut lieu plusieurs jours. auparavant soit le 18 juillet 1890 13 La victime rapporte que R mi Lamontagne revenait de St. Fortunat et qu il avait une bouteille de Whisky d j entam Les deux hommes ont bu un peu. ensemble et eurent une conversation amicale selon Napol on R mi est ensuite sorti de la maison. mais il a voulu retourner l int rieur alors Napol on est venu lui ouvrir la porte Le geste qui. suivit tait sans doute planifi car R mi Lamontagne avait une arme sur lui Mais cela devait. l pouvanter quelque peu car il avait bu avant de le faire Lorsque la porte fut ouverte il a alors. tir trois coups de revolver dont un qui a touch la t te de sa victime Napol on fut tourdi et. tenta de se sauver mais R mi Lamontagne le saisit la gorge et le jeta par terre o il perdit. connaissance Lorsqu il est revenu lui il tait terre sous des paillasses et il entendait des bruits. de valises trainer par terre Ces valises furent retrouv es le lendemain chez Arcade Boucher qui. fut assassin lui aussi Napol on a attendu quelques instants ayant peur de se relever puis a. d fonc une fen tre et a t chez son beau fr re Arcade Boucher travers les bois mais il tait. mort son arriv e 14 Il est trange que Lamontagne est t condamn seulement pour le de son. beau fr re car pour ce qui est d Arcade Boucher l histoire ne dit pas qui a t responsable de sa. mort la suite des v nements L da Lamontagne est accus e d incendie criminel pour avoir. Le progr s de l Est 10 octobre 1890 p 1 col 4 6,Le progr s de l Est 7 novembre 1890 p 1 col 1 3. mis le feu la maison Mais elle est acquitt e 15 Lors du proc s de R mi Lamontagne sa s ur. refuse de t moigner car elle dit que a peut l incriminer et est condamn e un an de prison avec. une amende de 250 pour avoir d sob i aux demandent de la cour en refusant de r pondre. comme t moin 16 Ainsi en octobre 1890 le juge Wurtele a mis la sentence de mort en date du 19. d cembre 1890 17 Avant le proc s L da a avou que son fr re a tu son mari Par contre. lorsqu elle a appris la sentence qu il a re ue elle a chang d avis en disant que ce n est pas lui. Cette d claration inattendue n a caus aucun retard dans les proc dures judiciaires car le juge. Wurtele croit que c est seulement pour lui viter ce verdict qu elle change d avis R mi. Lamontagne est donc pendu le 19 d cembre 1890 par le bourreau Radcliffe Il faut attendre 14. minutes avant que le corps cesse ses spasmes et ses contorsions Tout comme Blanchard les. m decins pr sents ont dit que c tait beaucoup trop long et que le n ud n tait pas au bon endroit. ou que la corde avait gliss difficilement 18 Ce bourreau ne semble pas tre appr ci par les. La prison Winter ouvre ses portes environ en 1867 et les ferme en 1990 Durant plus d un si cle un grand nombre de personnes sont venues durant quelques mois ou quelques ann es Certains ont caus plus de probl mes que d autres Certains qui ont m me pass leurs derniers jours Cette pr sentation va vous faire d couvrir l histoire des pendus de la prison Winter et quelques

Related Books