ARVOR G otechnique Fondations superficielles Fiche MPC

Arvor G Otechnique Fondations Superficielles Fiche Mpc-PDF Download

  • Date:14 Sep 2020
  • Views:0
  • Downloads:0
  • Pages:11
  • Size:1.15 MB

Share Pdf : Arvor G Otechnique Fondations Superficielles Fiche Mpc

Download and Preview : Arvor G Otechnique Fondations Superficielles Fiche Mpc


Report CopyRight/DMCA Form For : Arvor G Otechnique Fondations Superficielles Fiche Mpc


Transcription:

Fondations superficielles Fiche MPC FS 02, ARVOR G otechnique Calculs aux Etats Limites Indice A. Ing nierie des sols et des fondations du 26 12 10, Combinaisons d actions et sollicitations de calcul selon C C T G Fascicule 62 titre V. 1 Les actions et sollicitations Q1k valeur caract ristique de l action variable de base. FA valeur nominale d action accidentelle,oiQik valeur de combinaison d une action. Action toute cause produisant un tat de contrainte dans d accompagnement 11Q1k valeur fr quente d une action variable Q1. la construction, 2iQik valeur quasi permanente d autre action variable Qi. Gw 1 00 si pression de l eau pr sente un caract re. transmission directe sur favorable Dans la plupart des cas il n y a pas lieu de consid rer d actions variables. la structure de l ouvrage Gw 1 05 si pression de l eau pr sente un caract re concomitantes avec l action accidentelle leur effet tant g n ralement faible. d favorable par rapport la partie d origine accidentelle des sollicitations. G permanentes,dues aux sols pond rales, pouss es frottement n gatif sn 1 2 ou 1 0 choisir l effet le plus d favorable.
Q variable 2 3 Combinaisons vis vis des tats limites de stabilit. sp 1 2 ou 0 6 choisir l effet le plus d favorable,d ensemble. FA accidentelles, dues l eau statiques Gw Fw vaut 1 2 ou 0 9 choisir l effet le plus d favorable 1 125 S 1 05 Gmax 0 95 Gmin Gw F 1Q1Q1k 1 15 0i Qik. hydrodynamiques Fw i 1, F1Q1 1 33 dans le cas g n ral 3 Combinaisons d actions et de sollicitations de calcul vis. Sollicitations Forces et moments produits par les actions F1Q1 1 20 pour les charges d exploitation troitement vis de l tat limite de service E L S. born es ou de caract re particulier,dans les l ments d une construction N V M T. Les valeurs de oi 2i sont pr cis es en fonction du type L Etat Limite de Service est li aux conditions normales. 2 Combinaisons d actions et de sollicitations de calcul d exploitation et de durabilit et correspond au del aux. vis vis de l tat limite ultime E L U d ouvrage par le BAEL. ph nom nes suivants ouverture excessive des fissures. Lorsque le mod le de calcul employ est lin aire on peut compression excessive du b ton d formation excessive des. L Etat Limite Ultime correspond l atteinte du maximum l ments porteurs perte d tanch it etc. de la capacit portante de l ouvrage avant d passement par avoir recours l quation simplifi e suivante. perte d quilibre statique rupture des sections par 3 1 Combinaisons rares. S 1 35 Gmax Gmin 1 12 GwGw snGsn spGsp Fw Fw Q1Q1k 1 3 0i Qik. d formation excessive ou instabilit de forme,S Gmax Gmin Gw Gsn Gsp Fw Q1k 0i Qik.
2 1 Combinaisons fondamentales,Q1 1 5 dans le cas g n ral i 1. 1 125 S 1 2 Gmax 0 9 Gmin GwGw snGsn spGsp Fw Fw F 1Q1Q1k 1 15 0i Qik Q1 1 35 pour les charges d exploitation troitement 3 2 Combinaisons fr quentes. born e ou de caract re particulier,S Gmax Gmin Gw Gsn Gsp Fw 11Q1k 2i Qik. Gmax actions permanentes d favorables pour les pieux i 1. Gmin actions permanentes favorables Dans une combinaison donn e Gmax et Gmin d signent des actions. d origines diff rentes ce qui exclut de partager une m me action entre les 3 3 Combinaisons quasi permanentes. Gw actions des pressions statiques de l eau dans la deux parties. situation consid r e Les niveaux d eaux choisis doivent correspondre une probabilit S Gmax Gmin Gw Gsn Gsp Fw 2i Q ik. Gsn actions ventuelles de frottement n gatif d occurrence faible. Gsp actions ventuelles de pouss es lat rales i 1,2 2 Combinaisons accidentelles. Fw actions hydrodynamiques dans la situation, consid r e S Gmax Gmin Gw Gsn Gsp Fw FA 11Q1k 2iQik. Fiche MPC FS 03, ARVOR G otechnique Fondations superficielles Indice A.
Ing nierie des sols et des fondations D termination de la contrainte de r f rence q ref transmise par l ouvrage au sol de fondation du 26 12 10. 1 Contrainte de r f rence q ref Cas g n ral, La contrainte q ref est la contrainte situ e aux de la largeur La contrainte q ref est alors une contrainte uniforme. La charge appliqu e sur la fondation peut tre excentr e par comprim e le sol tant suppos ne pas r agir aux contraintes. exemple dans les cas suivants de traction sur la partie d comprim e Q. axe du poteau d cal par rapport celui de la semelle de 3 q max q min B 2 e. fondation q ref, voiles d un sous sol en limite de propri t avec un 4. Dans le cas o l on a galement un excentrement e dans la. chargement excentr sur la fondation filante direction parall le L la contrainte uniforme appliqu e q ref. application d un moment en t te de la semelle charge q max et q min sont calcul s en supposant une r partition. lin aire de la contrainte normale la base de la fondation de est alors. ramen e par la structure mur de sout nement, mani re quilibrer la force Q et le moment Q e par rapport. L influence de l excentrement de la charge est prise en au centre. compte par l interm diaire de la contrainte de r f rence Q. q ref appliqu e par la semelle au sol contrainte qui sera 2 Le mod le de Meyerhof B 2 e L 2 e. compar e la contrainte de rupture du sol telle que. Pour les semelles rectangulaires on peut se servir de la. m thode de Meyerhof qui prend en compte une largeur. q u q 0 r duite B 2 e o e est l excentrement de la charge Q c est. q ref q 0 i dire la distance de son point d application par rapport au. Largeur Largeur,Excentrement e e excentrement,qmax q ref. Semelle enti rement comprim e Semelle partiellement comprim e. Fondations superficielles Fiche MPC FS 04, ARVOR G otechnique Contraintes admissibles aux Etats Limites sous charges verticales centr es Indice A.
Ing nierie des sols et des fondations du 26 12 10, selon le DTU 13 12 partir de r sultats d essais pressiom triques. 1 Contraintes admissibles aux Etats Limites 2 Pression limite quivalente Ple Type de sol Description. Si le sol est homog ne sur une profondeur sous la I Argile Limon. Dans l approche dite aux Etats Limites on d finira. selon le type d ouvrage plusieurs cas de charges semelle gale 1 5 fois sa largeur B la pression II Sable Gravier. d coulant de combinaisons fondamentales limite quivalente ple est gale la pression Craie Marne Marno calcaire. accidentelles rares d actions et sollicitations G Q FA limite r gnant sur cette paisseur Roche alt r e ou fragment e. Dans tous les cas l tat limite consid r la valeur de Lorsque les sols pr sentent des variations de. la contrainte effective maximale q ref transmise au sol r sistance entre les profondeurs D et D 1 5 B la Il est d fini trois facteurs de portance kp. par la fondation devra tre telle que pression limite ple est gale la moyenne kp0 semelle filante largeur B. g om trique des valeurs de pl mesur es sur cette kp1 semelle carr e largeur B. paisseur B B, q ref q 0 i Ple n pl1 pl 2 pln kp semelle rectangulaire k p k p1 k p 0 1. hs Ko vs us us au dessous de la nappe et hs,i coefficient minorateur d pendant de. Ko vs au dessus de la nappe, l inclinaison de la charge sur la verticale et de la Ko coefficient de pression de terres au repos. pente du sol de fondation sur l horizontale i 1, vs contrainte verticale totale au niveau de l essai.
dans le cas d une charge verticale 0 et un sol us pression interstitielle au niveau de l essai. horizontal pl pression limite nette, q u contrainte effective de rupture de la semelle Cette r gle n est valable que si les diff rentes valeurs de. sous une charge verticale centr e pl ne s cartent pas exag r ment de la valeur moyenne. q 0 contrainte verticale effective initiale du sol au. niveau de la fondation 3 Hauteur d encastrement quivalente De. Les sols autour et au dessus de la semelle n interviennent. q 0 d z h z w w pas uniquement par leur poids mais leur r sistance joue. un r le dans la contrainte ultime La hauteur DTU 13 12 Fondations superficielles Facteur de portance pour une. d encastrement quivalente De est donn e par la semelle carr e kp1. q coefficient de s curit sous les diff rents tats 1 9. limites D 1 8, avec q 2 sous E L U et q 3 sous E L S pl z d z 1 6. 1 5 Sol type I, A partir de r sultats d essais pressiom triques on Sol type II. Sol type III,d finit q u q 0 k P Ple,4 Valeurs du coefficient de portance kp 1 1. Ple pression limite nette quivalente du sol Le facteur de portance kp d pend des dimensions de la 0 8. kp coefficient de portance fondation de son encastrement relatif et de la nature du 0 7. 0 0 1 0 2 0 3 0 4 0 5 0 6 0 7 0 8 0 9 1 1 1 1 2 1 3 1 4 1 5. Fondations superficielles Fiche MPC FS 05, ARVOR G otechnique Contraintes admissibles aux Etats Limites sous charges verticales centr es Indice A.
Ing nierie des sols et des fondations du 26 12 10, selon le Fascicule 62 Titre V partir de r sultats d essais pressiom triques. Classe de sol Pl MPa, 1 Contraintes admissibles aux Etats Limites 2 Pression limite quivalente Ple. Argiles et limons, Dans l approche dite aux Etats Limites on d finira Si le sol est homog ne sur une profondeur sous la. semelle gale 1 5 fois sa largeur B la pression Argiles et limons. selon le type d ouvrage plusieurs cas de charges d coulant Argiles limons B fermes. de combinaisons fondamentales accidentelles rares limite quivalente ple est gale la pression limite. Argiles tr s fermes, d actions et sollicitations G Q FA r gnant sur cette paisseur C 2 5. Dans tous les cas l tat limite consid r la valeur de la. Lorsque les sols pr sentent des variations de r sistance A L ches 0 5. contrainte effective maximale q ref transmise au sol par la. fondation devra tre telle que entre les profondeurs D et D 1 5 B la pression limite Sables graves B. Moyennement, ple est gale la moyenne g om trique des valeurs compacts.
de pl mesur es sur cette paisseur C Compacts 2 5,q ref q 0 i A Molles 0 7. q Ple n pl1 pl 2 pln Craies B Alt r es 1 0 2 5,avec C Compactes 3 0. i coefficient minorateur d pendant de l inclinaison. Pl pl hs Marnes Marno A Tendres 1 5 4 0, de la charge sur la verticale et de la pente du sol de. hs Ko vs us us au dessous de la nappe et hs calcaire B Compacts 4 5. fondation sur l horizontale i 1 dans le cas d une,Ko vs au dessus de la nappe A Alt r es 2 5 4 0. charge verticale 0 et un sol horizontal Ko coefficient de pression de terres au repos Roches. q u contrainte effective de rupture de la semelle sous B Fragment es 4 5. vs contrainte verticale totale au niveau de l essai. une charge verticale centr e, us pression interstitielle au niveau de l essai 4 2 Valeurs num riques du coefficient de portance kp.
q 0 contrainte verticale effective initiale du sol au. pl pression limite nette Classe de sol Valeur de kp. niveau de la fondation, Cette r gle n est valable que si les diff rentes valeurs de B De. Argiles et limons A craies A 0 8 1 0 25 0 6 0 4, pl ne s cartent pas exag r ment de la valeur moyenne L B. q 0 d z h z w w,Argiles et limons B 0 8 1 0 35 0 6 0 4. 3 Hauteur d encastrement quivalente De, q coefficient de s curit sous les diff rents tats Argiles C 0 8 1 0 50 0 6 0 4. La hauteur d encastrement quivalente De est donn e par la. formule B De, avec q 2 sous E L U et q 3 sous E L S Sables A 1 0 35 0 6 0 4 L B.
q u q 0 k P Ple 1 B De,De pl z d z Sables et graves B 1 0 50 0 6 0 4 L B. Ple pression limite nette quivalente du sol 0 B De. Sables et graves C 1 0 80 0 6 0 4 L B,kp coefficient de portance. Craies B et C 1 3 1 0 27 0 6 0 4,4 Coefficient de portance kp L B. 4 1 Cat gories conventionnelles des sols Marnes marno calcaires B De. roches alt r es 1 0 27 0 6 0 4 L B,Fondations superficielles Fiche MPC FS 06. ARVOR G otechnique Contraintes admissibles aux Etats Limites Indice A. Ing nierie des sols et des fondations du 26 12 10, Cas de charges inclin es selon DTU 13 12 et fascicule 62 Titre V.
1 Contraintes admissibles aux Etats Limites 2 1 Cas du DTU 13 12 Sols coh rents. Pour les argiles limons craies marnes marno calcaires et roches. A l tat limite consid r la valeur de la Le DTU 13 12 pr sente la valeur du coefficient de r duction le coefficient minorateur i est pris gal. contrainte effective maximale q ref transmise au directement sous la forme d un abaque en fonction de la cat gorie. sol par la fondation devra tre telle que de sol I III. Facteur de r duction,q ref q 0 i,0 8 avec en degr par rapport la verticale. i coefficient minorateur d pendant de Sols frottants. l inclinaison de la charge sur la verticale,Sol II D B 0. Sol II D B 0 25 Pour les sables et graves le coefficient minorateur i est pris gal. et de la pente du sol de fondation sur 0 5 Sol II D B 0 5. Sol I et III,l horizontale 0 4,q u contrainte effective de rupture de la De 2 De. semelle sous une charge verticale centr e 0 2 i 2 1 1 e. max 1 0 e B, q 0 contrainte verticale effective initiale du 90 45. sol au niveau de la fondation q 0 D,q coefficient de s curit sous les diff rents 0.
0 5 10 15 20 25 30 35 40,B largeur de la fondation. tats limites Inclinaison de la charge De hauteur d encastrement quivalente. avec q 2 sous E L U et,q 3 sous E L S, Type de sol Description Facteur de r duction selon fascicule 62. 2 Influence de l inclinaison de la charge I Argile Limon 1. Dans le cas d une charge inclin e de l angle II Sable Gravier 0 9. sur la verticale la capacit portante du sol de la, fondation est affect e d un coefficient Craie Marne Marno calcaire 0 8. minorateur qui tient compte de l inclinaison de Roche alt r e ou fragment e 0 7. la nature du sol et de l encastrement relatif 0 6,Coefficient i. du 26 12 10 1 Textes r glementaires R gles de conception et de calcul des ouvrages de g nie civil Fascicule 62 Titre V de 1993 Ces r gles s appliquent aux ouvrages de g nie civil D T U 13 12 R gles pour le calcul des fondations superficielles Afnor P11 711de mars 1988 Ces r gles s appliquent aux ouvrages de

Related Books