propos de l auteur

Propos De L Auteur-PDF Download

  • Date:01 Jul 2020
  • Views:1
  • Downloads:0
  • Pages:36
  • Size:1.66 MB

Share Pdf : Propos De L Auteur

Download and Preview : Propos De L Auteur


Report CopyRight/DMCA Form For : Propos De L Auteur


Transcription:

propos de l auteur,Professeur dipl m de Harvard Susan Wiggs a crit. plus de vingt cinq romans tous empreints d une motion. et d une finesse psychologique qui lui ont valu d tre. pl biscit e par la critique et d mouvoir mais aussi de. faire sourire ses lectrices dans le monde entier,SUSAN WIGGS. Le chemin du c ur,Traduction fran aise de,NOLWENN GUILLOUD. Titre original,MAP OF THE HEART,2018 Susan Wiggs, 2019 HarperCollins France pour la traduction fran aise. Ce livre est publi avec l autorisation de HARLEQUIN BOOKS S A. Tous droits r serv s y compris le droit de reproduction de tout ou partie de l ouvrage. sous quelque forme que ce soit, Toute repr sentation ou reproduction par quelque proc d que ce soit constituerait.
une contrefa on sanctionn e par les articles 425 et suivants du Code p nal. Si vous achetez ce livre priv de tout ou partie de sa couverture nous vous signalons. qu il est en vente irr guli re Il est consid r comme invendu et l diteur comme. l auteur n ont re u aucun paiement pour ce livre d t rior. Cette uvre est une uvre de fiction Les noms propres les personnages les lieux. les intrigues sont soit le fruit de l imagination de l auteur soit utilis s dans le cadre. d une uvre de fiction Toute ressemblance avec des personnes r elles vivantes ou. d c d es des entreprises des v nements ou des lieux serait une pure co ncidence. Le visuel de couverture est reproduit avec l autorisation de. Femme DESISLAVA PANTEVA, R alisation graphique couverture E COURTECUISSE HarperCollins France. Tous droits r serv s,HARPERCOLLINS FRANCE, 83 85 boulevard Vincent Auriol 75646 PARIS CEDEX 13. Service Lectrices T l 01 45 82 47 47,www harlequin fr. ISBN 978 2 2804 1224 7,mon poux Jerry pour tout le chemin. parcouru ensemble pour ton inspiration,pour les d tours impr vus les discussions.
sans fin et les lans d imagination parce,que tu sais que la plus belle aventure d une. vie est celle qui nous ram ne bon port,Tu es mon plus beau voyage. PREMI RE PARTIE,Bethany Bay,Merci pour tous ces Actes de Lumi re qui ont. clair un t d sormais envol,Lettre d Emily Dickinson. Mrs John Howard Sweetser,Sur les cinq tapes que comprend le d veloppement.
d une pellicule quatre doivent s effectuer dans l obscurit. compl te Dans la chambre noire la ma trise du temps. est cruciale Quelques millisecondes suffisent passer du. sous d veloppement au surd veloppement, Camille Adams se d lectait de ce travail de pr cision. Elle savait que le r sultat final reposait sur ses dosages. subtils et sa bonne ma trise des dur es de trempage et. cela la r jouissait particuli rement, Aucune lumi re ne devait filtrer dans la pi ce pas. m me la lueur rouge ou orang e d une lampe de labo Ce. proc d la fascinait depuis l enfance et elle avait tout fait. pour devenir une experte du tirage photographique Sa. toute premi re chambre noire elle l avait install e dans un. placard qui sentait le parfum aux ar mes de frangipanier. de sa m re et les bottes de p che encro t es de sel de son. beau p re Elle avait calfeutr toutes les fentes l aide de. bourrelets isolants et de ruban de masquage afin qu il. n y ait plus le moindre interstice un rai de lumi re aussi. fin qu un cheveu suffisait voiler un n gatif, La passion qu elle vouait aux vieilles pellicules oubli es. s tait encore accrue depuis l apparition des images. num riques Elle adorait cette sensation d ouvrir une. porte sur le pass d tre la premi re d couvrir ce qui. se cachait derri re ces images retrouv es Quand elle. 12 Le chemin du c ur, travaillait sur d anciennes pellicules ou bobines il lui. arrivait souvent d imaginer la personne qui avait pris le. temps de sortir son appareil ou sa cam ra pour capturer. tel instant fugace telle pose plus travaill e C tait dans. cette chambre noire que Camille y voyait le plus clair. elle tait l chez elle dans un univers connu et ma tris. o elle n avait pas rougir de ses capacit s, Son dernier projet consistait sauver une pellicule 35 mm.
retrouv e par un client encore inconnu un professeur. d histoire r pondant au nom de Malcolm Finnemore Le. film avait t livr par coursier depuis Annapolis et les. instructions contenues dans le paquet indiquaient qu il. s agissait d une urgence Elle d velopperait la pellicule. num riserait les n gatifs avec son scanner haute d finition. puis elle effectuerait un tirage des images et enverrait. son client le produit fini par mail Le coursier repasserait. 15 heures pour r cup rer les n gatifs d origine et les. planches contacts, Les d lais serr s ne posaient Camille aucun probl me. Au contraire un peu de pression suppl mentaire la for ait. rester concentr e organis e ma tresse d elle m me et. lui rendait ainsi la vie beaucoup plus facile,Ses chimies taient pr tes chacune port e de main. dans son becher Camille savait exactement o elles, taient plac es aussi l obscurit n tait pas un probl me. R v lateur bain d arr t fixateur et agent mouillant taient. align s dans un ordre aussi strict que les instruments sur. un chariot de bloc op ratoire et elle les manipulait avec. la d licatesse d un chirurgien Une fois que le film serait. r v l s ch et trait elle inspecterait le r sultat C tait. l une de ses tapes pr f r es mettre au jour des tr sors. oubli s l aide d un simple jeu de lumi re,Beaucoup de gens y compris son d funt mari Jace. Le chemin du c ur 13, tendaient consid rer cette activit comme un travail.
artisanal voire comme un simple hobby Camille n tait. pas de cet avis Les photos du seul Ansel Adams qui. n avait aucun lien de parent avec sa belle famille ne. prouvaient elles pas que l on pouvait produire de v ritables. chefs d uvre dans une chambre noire Chacun de ses, admirables tirages d finitifs tait le fruit de dizaines. d essais d une qu te perdue des param tres de d ve. loppement id als, Camille ne savait jamais ce que r v lerait une pellicule. ancienne Avait elle t d truite ou bien pargn e par. le temps et les l ments Le professeur avait peut tre. retrouv la sienne dans une obscure collection de la. Smithsonian Institution ou dans les archives oubli es. d une biblioth que d Annapolis,Camille veillait ne faire aucune erreur Le film. qu elle tait en train d enrouler sur la spire pouvait tre. important il pouvait m me constituer une d couverte. majeure portraits in dits de personnages c l bres, paysages devenus m connaissables clich s d un instant. oubli de l histoire,De mani re plus prosa que elle pouvait tomber.
sur les souvenirs d un pique nique familial une sc ne. de rue banale ou sur les clich s ordinaires d illustres. anonymes Peut tre le film renfermait il le visage d un. tre cher depuis longtemps disparu que sa veuve r vait. de voir une derni re fois Cette joie m l e de douleur. Camille l avait ressentie dans sa chair chaque fois qu elle. tait tomb e sur une photo de Jace apr s son d c s Les. derniers portraits qu elle avait faits de lui sommeillaient. encore dans son appareil Le vieux Leica avait toujours. t son pr f r mais elle n y avait plus touch depuis la. mort de son mari,14 Le chemin du c ur, Elle pr f rait d sormais travailler sur les uvres de. parfaits inconnus La semaine derni re elle avait eu. traiter une collection rare de n gatifs en nitrate de cellu. lose retrouv e en piteux tat dans un box de stockage. Les images taient coll es les unes aux autres agr g es. par le temps et une mauvaise conservation Camille avait. pass de longues heures s parer les paisseurs de film. avant d en retirer les moisissures et de consolider les. couches pour enfin r v ler ce qu avait captur l objectif. pr s de cent ans plus t t l unique photographie connue. d une esp ce de pingouins pr sent disparue, Par le pass elle avait galement expos les n gatifs. d une session de portraits de Bess Truman l une des. premi res dames des tats Unis les plus discr tes du. xxe si cle Mais le projet qui lui avait valu le plus de. reconnaissance tait la photo d un meurtre pris en flagrant. d lit qui avait permis de r habiliter titre posthume. l accus pendu pour ce crime De nombreux articles de. la presse nationale avaient f licit Camille pour avoir. r solu ce myst re historique mais ses yeux ce succ s. avait une saveur am re il n avait pas rendu la vie. l innocent ex cut la place d un meurtrier qui de son. c t avait v cu jusqu un ge tr s avanc Camille lan a. le minuteur lectronique et retint presque sa respiration. au moment de commencer son tour de magie, Soudain une sonnerie de t l phone retentit derri re la. porte Elle ne pouvait garder son mobile dans la chambre. noire car en cas d appel le clavier se serait illumin et. aurait pu d truire les n gatifs Elle le laissait donc. l ext rieur le volume r gl au maximum afin d entendre. les ventuels messages qu on laissait sur son r pondeur. Depuis que les m decins avaient diagnostiqu un cancer. son p re son c ur s emballait chaque coup de fil,Le chemin du c ur 15. Elle laissa sonner plusieurs fois se reprochant de pani. quer autant Son p re tait aujourd hui en r mission. M me si ses m decins refusaient d estimer le temps que. ce r pit pourrait durer,Bonjour Ici Della McClosky de l h pital Henlopen.
Je cherche joindre Camille Adams Votre fille Julie a. t admise aux urgences, Julie Camille se rua hors de son labo et saisit le. t l phone La cuve dans laquelle se trouvait le film. d gringola derri re elle De terreur le sang battait d j. contre ses tempes,All Camille Adams l appareil Qu est ce que. Julie fait aux urgences,Madame votre fille a d tre transport e en ambu. lance depuis son cours de sauvetage c tier avec le club. de surf de Bethany Bay, Le sang de Camille se gla a Elle avait le souffle coup. Comment Elle est bless e Que s est il pass, Elle a repris connaissance Elle est assise sur son.
lit et elle discute bien Le coach Swanson est avec elle. Elle a t entra n e dans un courant d arrachement et a. inhal de l eau Le m decin est en train de l examiner. J arrive tout de suite, Sans r fl chir Camille se pr cipita vers la porte arri re. attrapant au passage les cl s de sa voiture pendues un. crochet Pas le temps de cogiter Le pilote automatique. tait enclench Quand on re oit un coup de fil annon ant. que son enfant est aux urgences plus rien ne compte Ne. reste que la pire des peurs concevables qui vous enserre. la poitrine comme un tau de fer,Sautant dans le v hicule Camille d marra dans un. crissement de pneus qui fit voler les coquilles d hu tre. pil es qui tapissaient l all e Elle d passa toute allure. 16 Le chemin du c ur, le phare du bout de la rue qui veillait depuis un si cle. telle une sentinelle sur les hauts fonds rocailleux qui. parsemaient la baie,La radio qui s tait allum e automatiquement diffu. sait le bulletin de surf de Crash Daniels propri taire de. la Surf Shack,C est parti l t est l les gars Les temp ratures.
dans la p ninsule de Delmarva tournent pr sent autour. des 30 C Des vagues de ouf c t oc an et Bethany Bay. est au top, Elle teignit la radio La panique demandait toute son. attention Son cours de sauvetage c tier Qu est ce que. Julie fichait au cours de sauvetage C tait une option. facultative et malgr ses supplications Camille avait. refus qu elle s y inscrive C tait bien trop dangereux. Les courants de ce c t ci de la p ninsule pouvaient. tre mortels Elle aurait pr f r que Julie s abstienne de. lui prouver qu elle avait raison Entra n e par un courant. d arrachement avait dit l infirmi re Un frisson d horreur. lui parcourut l chine et la naus e l envahit,Calme toi s intima t elle Respire On t a dit. qu elle tait consciente, Mais Jace l tait encore lui aussi quelques minutes. avant qu elle ne le perde pour toujours cinq ans plus. t t lors de ce voyage en amoureux qui devait tre leur. seconde lune de miel Elle n avait plus que cela en t te. Et c est pour cette raison qu elle avait refus de signer la. fiche d autorisation parentale pour ce cours de sauvetage. c tier Elle ne survivrait pas une autre trag die,Longtemps Camille avait v cu une vie de r ve sans. songer une seconde aux d sastres qui pouvaient survenir. Elle avait pass une enfance idyllique Bethany Bay,Le chemin du c ur 17.
aussi libre et insouciante que les oiseaux qui s battaient. au dessus des flots de cet estuaire bordant l Atlantique. Elle avait t championne de sauvetage c tier Dans une. communaut entour e d eaux sur trois c t s il tait, fondamental de ma triser les bons gestes et les adolescents. taient fortement encourag s suivre cet entra nement. rigoureux et tr s exigeant sur le plan physique La plage. locale avec ses gros rouleaux tait tr s populaire et les. jeunes du coin y apprenaient les techniques de sauvetage. l aide de planches adapt es C tait une tradition de. longue date dans l unique tablissement secondaire de. Bethany Bay Chaque mois de mai bien que l eau soit. encore fra che les professeurs d ducation physique. proposaient ce cours particuli rement difficile, L ann e de ses quatorze ans Camille n avait encore. aucune conscience des p rils auxquels elle s exposait. Elle tait tr s vite devenue l l ve la plus prometteuse de. son groupe allant jusqu remporter la comp tition de. sauvetage c tier trois ann es de suite Elle se rappelait la. joie et la confiance en elle que lui avait procur es cette. victoire la c l bration de son triomphe sous le soleil les. majeure portraits in dits de personnages c l bres paysages devenus m connaissables clich s d un instant oubli de l histoire De mani re plus prosa que elle pouvait tomber sur les souvenirs d un pique nique familial une sc ne de rue banale ou sur les clich s ordinaires d illustres anonymes Peut tre le film renfermait il le visage d un tre cher depuis longtemps

Related Books